mardi 19 mars 2013

Art de rue

TRICOT URBAIN
Résidents de Villeray et des environs, peut-être avez-vous remarqué il y a quelque temps des poteaux s’habiller chaudement en vue de notre hiver rigoureux?

© Maille à part


© Maille à part

Cette réalisation inusitée était l’œuvre de Maille à part, un collectif de tricot-graffiti.

Considéré comme un art de rue, le yarn bombing a vu le jour au Texas, en 2005. On y utilise le tricot comme médium artistique afin de recouvrir le mobilier urbain (parcomètres, lampadaires, bancs, statues, etc.), dans le but de l’embellir et de faire réfléchir sur l’appropriation de l’espace public par les citoyens. Ce moyen d’expression a rapidement pris une ampleur internationale et Montréal n’a pas échappé à la vague. Depuis 2011 quelques collectifs ou artistes indépendants laissent leurs traces dans la ville, dont Maille à part et les Ville-Laines.

Que l’on soit en accord ou non avec leurs revendications ou leur manière de les exprimer (…parce qu’un graffiti, même en laine, c’est illégal…), on ne peut que sourire devant leurs créations colorées!

Vous avez toutefois le droit de décorer les arbres de votre cour... 

 






















L'arbre incroyable
À vos mailles, prêts, partez!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire